Centre Culturel Hâ 32
Accueil Qui sommes-nous ? Annonces

Navigation

[ Avertissement : les points de vue développés dans le texte qui suit sont ceux de l'auteur et n'engagent pas le Centre Hâ 32 qui a pour habitude de ne pas prendre parti dans les débats de société qu'il suscite. ]
Texte de la conférence du 28 janvier 2005 – par Michel Serres, philosophe

Peut-on tout savoir, ou l’encyclopédisme revisité

 

Le XVIIième et le XIXième siècles ont vu fleurir l’édition des encyclopédies. Nées de l’idée de rassembler les principes structurants et les connaissances de toutes les disciplines, elles tentèrent d’établir une somme du savoir et de la mettre à la disposition de chacun, comme le tentèrent à leur époque les grands penseurs grecs.
Aujourd’hui cette idée nous semble difficile à réaliser face à un savoir multiplié et ramifié.

JPEG - 47.6 ko
Michel Serres

Pourtant il y a toujours des tentatives de mesurer, de classer et d’établir une topographie de l’ensemble des connaissances humaines. Comment cela peut-il se faire aujourd’hui ?

« Base indispensable et nécessaire de toute philosophie, d’Aristote à Diderot, l’encyclopédie s’impose d’autant plus aujourd’hui que nous courons tous après la gloire. » (Michel Serres)

Le texte de la conférence est disponible dans le document joint.

Une très courte bibliographie :
Le Tiers-instruit (Éditions Gallimard, Paris 1991)
Rameaux (Éditions Le Pommier, 2004)

et une très courte biographie :
Né en 1930, après avoir suivi des études scientifiques à Bordeaux et à l’Ecole Navale, Michel Serres est devenu philosophe.
Académicien depuis 1991, il enseigne l’histoire des sciences à Stanford University (U.S.A.).


Peut-on tout savoir ?

Texte de la conférence de Michel Serres


Retour au sommaire