Centre Culturel Hâ 32
Accueil Qui sommes-nous ? Annonces

Navigation

[ Avertissement : les points de vue développés dans le texte qui suit sont ceux de l'auteur et n'engagent pas le Centre Hâ 32 qui a pour habitude de ne pas prendre parti dans les débats de société qu'il suscite. ]
Conférence avec débat du 26 mars 2015 – Sur le thème du « Vivre ensemble »

Vivre ensemble à l’École, avec Roger MOREL (Professeur d’histoire - École supérieure de professorat et de l’Éducation de Lille)

 

Devenir élève.

La maternelle française est une spécificité remontant aux salles d’asile du XIXème siècle. Elle est la plus complète en Europe. On évoquera le rôle pionnier de Marie Pape-Carpentier et de Pauline Kergomard. Deux points de vue s’opposent en Europe quant à ses finalités :
- en France, et généralement en Europe du Sud, elle est vue comme une vraie école ; on y "travaille". Devenir élève ce n’est pas seulement se socialiser mais entrer dans des apprentissages précoces et cette tendance semble se renforcer.
- en Europe du Nord se développe plutôt le jardin d’enfants ; le vivre ensemble est privilégié et cela imprègne tout le système scolaire jusqu’au moins 16 ans.

D’autre part, la dimension éducative du devenir élève est à mettre en lien avec les valeurs de la République. Depuis les lois laïques de Jules Ferry, l’État partage avec les familles une mission d’éducation. Quelles sont ces valeurs ? (la morale kantienne), les modalités de transmission, l’évolution des programmes, les difficultés particulières ? Pourquoi le modèle républicain doit il craindre des dérives communautaristes ?

Depuis les évènements des 7-11 janvier, l’école est en effervescence. Chaque jour apporte son lot de nouvelles, injonctions, difficultés d’exercice. Tous les enseignants sont au plus haut point concernés ; dans les établissement, on se consulte quotidiennement. Il ne s’agit rien moins que de la mission de l’école.

Roger Morel
Professeur agrégé à l’ESPE - Nord-Pas de Calais.


Retour au sommaire